Sète : que faire dans la "Petite Venise languedocienne" ?

Sète, qui a vu naître Georges Brassens célèbre ses 350 ans. Bien plus qu’un grand port de pêche, authentique et colorée, la ville est animée toute l’année.Paul Valéry (1871-1945) la nommait « l’île singulière ». Le qualificatif sied à merveille à la presqu’île de 25 km2, enserrée entre la Méditerranée et l’étang de Thau, qui offre 12 km de plages en direction d’Agde. Tournée vers la grande bleue, la cité vibre au gré des chalutiers, au point d’être le premier port de pêche du littoral méditerranéen. Elle accueille aussi des ferrys en partance pour l’Afrique du Nord et l’Italie et, depuis peu, des bateaux de croisière. La plupart des Sétois possèdent leur propre embarcation. Amarrées le long de ses canaux, elles permettent dès les beaux jours des virées en mer ou sur l’étang. Malgré sa taille modeste et ses 40 000 habitants, la ville ne compte pas moins de sept espaces culturels, deux théâtres, 12 festivals. Loin d’être une simple cité balnéaire, Sète mérite bien plus qu’une escale.

Source: www.mariefrance.fr

Pin It on Pinterest